ZD Cargo

Le président de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot), Samuel Eto’o, est sujet à des critiques de plus en plus virulentes dans son pays, suscitant à la fois admiration et réprobation.

Élu à la tête de la Fecafoot le 12 décembre 2021, Samuel Eto’o était, dans un premier temps, perçu comme un vecteur de changement et de renouveau au sein de la fédération. Cependant, sa notoriété de star a rapidement pris le dessus, entraînant diverses polémiques autour de l’équipe nationale camerounaise. La plus préoccupante concerne une enquête ouverte par la Confédération Africaine de Football (CAF) concernant des “comportements inappropriés présumés” et des soupçons de matchs truqués.

Suite à l’élimination des Lions Indomptables en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire en février dernier (0-2), l’ancien joueur de 43 ans a déclaré assumer ses responsabilités et a présenté sa démission au comité exécutif de la Fecafoot, mais celle-ci a été rejetée.

Pour le champion d’Afrique 1988, André Kana-Biyik, cité par le journal Le Monde, le bilan est amer : « Il avait lancé une campagne prometteuse avec un projet ambitieux, mais après deux ans et demi de mandat, le constat est décevant ». L’ancien milieu de terrain des Lions Indomptables reproche à Eto’o un exercice solitaire du pouvoir. « Il a un ego surdimensionné, n’en fait qu’à sa tête, n’écoute personne et n’est pas bien conseillé. Résultat, on parle davantage des multiples affaires qui secouent la fédération que des avancées pour le football camerounais, qui sont assez peu nombreuses », déplore-t-il, reprochant à Eto’o de vouloir “être à la fois président et sélectionneur”.

https://x.com/AllezLesLions/status/1765854053366391060?s=20

Parmi les décisions controversées, il convient de mentionner en particulier le contrat rompu par Samuel Eto’o liant la Fécafoot à l’équipementier français Le Coq Sportif pour rejoindre One All Sports, un équipementier avec qui il est actuellement en litige. Sans oublier que l’ancien numéro 9 du Barça a personnellement signé un partenariat controversé avec 1xBet, une société de paris sportifs, pour ensuite le mettre en place au sein de la fédération qu’il dirige.

ZD Cargo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici