ZD Cargo

La grande messe du football africain se tiendra du 13 janvier au 11 février 2024 en terre ivoirienne. Dans le groupe B, l’Égypte fait office d’équipe favorite, tandis que le Ghana sur le déclin cherchera à faire mieux que l’élimination en phase de groupes lors de la précédente édition. Allons plutôt à la découverte du groupe B.

La nomenclature du groupe B

A l’issue du tirage au sort de la 34e édition de la CAN effectué le 12 octobre dernier au Parc des expositions d’Abidjan, l’Egypte se retrouve dans la poule B aux côtés du Ghana, du Cap-Vert et du Mozambique. Le groupe basé à Abidjan évoluera au stade Felix Houphouet-Boigny. L’Egypte lance les hostilités le 14 janvier face au Mozambique sous le coup de 17 heures GMT. Le premier tour dans cette poule prendra fin le 22 janvier avec les matchs de la 3e journée : Mozambique – Ghana au stade Olympique Alassane Ouattara et Cap-Vert – Égypte au stade Felix Houphouet-Boigny.

Journée 1 

  • 14 janvier, 17h : Égypte – Mozambique, Stade Felix Houphouet-Boigny
  • 14 janvier, 20h : Ghana– Cap-Vert, Stade Felix Houphouet-Boigny

Journée 2 

  • 18 janvier, 20h : Égypte – Ghana, Stade Felix Houphouet-Boigny
  • 19 janvier, 14h : Cap-Vert – Mozambique, Stade Felix Houphouet-Boigny

Journée 3 

  • 22 janvier, 20h : Mozambique – Ghana, Stade Olympique Alassane Ouattara
  • 22 janvier, 20h : Cap-Vert – Égypte, Stade Felix Houphouet-Boigny

Les parcours des sélections à la CAN 

Classée 33e au classement FIFA, l’Egypte est la nation la plus titrée de l’histoire du tournoi. En 26 participations, les Pharaons ont soulevé le prestigieux trophée à sept reprises (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010), soit deux de plus que le Cameroun son poursuivant direct. Elle est suivie par le Ghana qui a réussi à inscrire son nom 4 fois ( 1963, 1965, 1978 et 1982) dans l’histoire de la compétition en 23 concours. Qualifié à 4 reprises (1986, 1996, 1998 et 2010) pour la CAN, le Mozambique n’a jamais réussi à franchir le cap du premier tour. Le Cap Vert a gouté pour la première fois à la compétition en 2013 où il a été quart de finaliste. Ensuite, les Requins Bleu ont connu deux autres participations avec une place en huitièmes de finale en 2021.

Egypte – Ghana, le duel pour la suprématie du groupe

Finaliste malheureuse de deux des trois dernières éditions, l’Égypte se présente comme le favori naturel du groupe B. Les Pharaons, en quête d’un nouveau sacre depuis leur 7e et dernier triomphe en 2010, abordent la compétition avec calme et sérénité. Leur riche parcours dans la compétition marquée par un palmarès impressionnant ainsi que leur expérience sur la scène internationale, les placent parmi les favoris au sacre final. Son principal adversaire, le Ghana est en fin de cycle ces derniers années. Après une piètre performance à la précédente CAN, le Ghana a eu beaucoup de mal à se qualifier pour cette 34e édition, validant son billet lors de l’ultime journée face au Centrafrique (2-1). Les hommes de Chris Hughton en grande difficulté, ont enregistré 3 défaites sur leurs quatre derniers matchs. La présence de jeunes talents comme le milieu de West Ham Mohammed Kudus (23 ans), le latéral de Brighton Tariq Lamptey (23 ans, incertain pour la CAN) ou encore l’attaquant de Bournemouth, Antoine Semenyo (23 ans) suffira-t-elle pour remonter la pente et ainsi challenger l’Egypte ? Wait ans see !

Historique des confrontations entre les deux nations 

L’historique des confrontations entre l’Égypte et le Ghana est marqué par des rencontres compétitives et mémorables. Ces deux nations ont régulièrement croisé le fer dans divers tournois, y compris en Coupe d’Afrique des Nations. Lors de la CAN 2017, les Pharaons l’avaient emporté devant les Black Stars (1-0) en phase de groupes. Mais, bien avant, déjà lors de la finale de 2010, les Pharaons l’avaient emportée sur la plus petite des marges pour s’offrir leur 7e sacre continental. En revanche, le 15 octobre 2013 en match de barrage de la Coupe du monde 2014, les Black Stars ont humilié l’Egypte 6 buts à 1 à Accra. Cette rencontre en terre ivoirienne aura donc une saveur particulière pour les deux équipes. En tout, depuis 2009, les deux nations se sont affrontées à huit reprises. L’Egypte a l’avantage avec 4 victoires, 2 nuls et 2 défaites.

Le Cap Vert et le Mozambique en embuscade 

Le Cap-Vert et le Mozambique chercheront à jouer les trouble-fêtes dans le groupe B. Huitième de finaliste lors de l’édition 2021, le Cap Vert sera un adversaire sérieux pour les deux favoris du groupe. Sous la direction de Bubista, l’équipe a montré ses compétences en se qualifiant avec brio dans un groupe B compétitif. Leur performance dans les éliminatoires, avec notamment une victoire face au Burkina Faso, indique que les Requins Bleus pourraient bien créer la surprise dans ce groupe. Leur capacité à défier les pronostics et à faire preuve de résilience sera un facteur clé dans leur parcours malgré des récents résultats plus mitigés. Enfin, le Mozambique se présente comme un petit guerrier ambitieux dans la cour des grands. De retour au tournoi après avoir manqué les six dernières éditions, le Mozambique est le petit poucet du groupe. Bien que considérés comme des outsiders, les Mambas sont sur une dynamique plutôt positive. Leur deuxième place dans les éliminatoires derrière le Sénégal et devant le Bénin et le Rwanda, témoigne de leur potentiel. Malgré leur expérience limitée à ce niveau, leur ambition et leur désir de surprendre pourraient leur permettre de se transcender. Les autres équipes sont prévenues.

ZD Cargo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici