ZD Cargo

Au poste depuis 2016, l’ancien milieu de terrain des Banyana banyana propose un style de jeu toujours porté vers l’avant. En témoigne sa démonstration de force face aux Comores (17-0) le 31 juillet 2019.

Depuis son arrivée à la tête de l’équipe nationale féminine sud africaine, les Banyana banyana restent sur une finale de CAN perdue face aux Supers Falcons du Nigeria en 2018 et une participation historique au mondiale l’année suivante.

Pour cette dixième participation des Bayana bayana à la CAN, la technicienne a mis la barre très haute en allant s’imposer dès la première journée face au Nigeria (2-1) triple championne en titre et nation la plus titrée de la compétition (11 sacres sur treize possible).

Derrière ils ont remporté leurs deux derniers matchs avec brio. En trois rencontres, les filles de la technicienne Desiree ELLIS ont scoré à six reprises pour une moyenne de deux buts inscrits par match.

Mais la seule inquiétude vient de la défense qui encaisse un but par match. En conférence de presse d’après match face à la Burundi, la technicienne de 59 ans a tenu un discours sur sa défense.

« La défense aussi n’était pas vraiment au rendez-vous mais on doit avancer et travailler sur tout ça. Avec cette victoire, ça va nous aider à avancer. Les trois points sont là, c’est le plus important. Aujourd’hui n’était pas une bonne journée, mais on progresse dans nos performances. Nous avions besoin de trois points pour les quarts de finale, ils sont là, c’est bien. »

En attendant les quarts de finale face à la Tunisie, la 56e nation au classement FIFA a placé en plus de son coach deux joueurs dans l’équipe type de la phase de groupe à l’instar de la gardienne Andile DLAMINI et du milieu de terrain Refiloe JANE.

Desiree ELLIS est peut être bien placée pour mettre fin au règne du Nigeria et permettre ainsi à sa nation d’inscrire son nom dans les annales du football africain.

Justin Faux Jumeaux 

ZD Cargo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici