ZD Cargo

Une nouvelle campagne débute ce jeudi 16 Novembre pour Paolo Duarte et ses hommes. Après avoir raté les éliminatoires de la dernière coupe du monde et celle de la CAN 2023, les Éperviers du Togo se doivent de réconcilier avec le public. Et cette réconciliation passe d’abord par une victoire face au Soudan dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. Une nécessité d’éviter le syndrome du début de compétition.

Ce jeudi sous le coup de 16 heures GMT, Paulo Duarte et ses hommes sont attendus face à la formation soudanaise dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la coupe du monde 2026. Après un petit stage à Tunis, la bande au technicien portugais Paulo Duarte a pris le chemin de Benghazi où a lieu la confrontation face au Soudan ce jeudi. Tous gonflés à bloc, le capitaine Djene Dakonam et ses coéquipiers savent qu’ils n’ont plus droit à l’erreur. Tout faire pour éviter le syndrome du début de compétition afin de rassurer le public sportif qui a soif de résultats.

Avec un groupe plus expérimenté axé sur la continuité et le sérieux, le staff technique avec à sa tête Paulo Duarte qui a prolongé son contrat tout récemment, a envie de faire mieux. Avant le match face au Sénégal le mardi prochain à Lomé, les Éperviers ont l’obligation de bien commencer avec le Soudan. Quand on se souvient des débuts poussifs des Éperviers lors des éliminatoires précédentes, il urge de prendre le taureau par les cornes. Il faudra vaincre ou briser le signe indien et par ricochet, briser le syndrome de début de compétition qui hante le nid des Éperviers depuis belle lurette.

Soudan – Togo, c’est ce jeudi au Benina Martyrs stadium de Benghazi sous le coup de 16 heures GMT.

ZD Cargo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici