ZD Cargo

Le Togo a participé à la deuxième édition de la Coupe de l’UFOA-B U20 des garçons du 7 au 20 juillet à Abidjan. Une fois encore, Ametokodo Messan King et ses poulains ont déçu avec une piètre performance. À l’issue de la compétition qui a vu le sacre de la Côte d’Ivoire sur le Burkina (2-1), l’heure est au bilan pour les Éperviers juniors qui ont fini quatrième.

Après une première participation complètement ratée au Niger l’an dernier, la sélection junior Togolaise a multiplié les stages à Lomé en vue d’une bonne campagne en terre ivoirienne en marge de la deuxième édition de la coupe UFOA-B U20.

Pour cette deuxième édition, le Togo était logé dans la poule B aux côtés du Bénin et du Nigeria. Après le retrait des Super Eagles juniors, les Éperviers U20 étaient qualifiés d’office pour les demi-finales et pouvaient terminer au pire des cas quatrièmes.

Exemptés donc des deux premières journées, les Éperviers ont fait leur entrée en lice lors de la troisième journée face aux Guépards juniors. À l’arrivée, ils s’inclinent 2 buts contre 1. En demi-finale, le miracle tant espéré n’a pas eu lieu face au Burkina Faso. Le Togo perd sur la plus petite des marges en toute fin de rencontre. Enfin, alors qu’on pensait à un sursaut d’orgueil, Ametokodo Messan King et ses garçons essuient un nouveau revers 2-0 lors de la petite finale face aux Guépards juniors.

La bande à Ametokodo Messan termine ainsi la compétition à la 4e position avec un bilan très décevant. En trois matchs, le Togo a concédé autant de défaites pour 5 buts encaissés contre un seul but marqué.

« Moi je dis félicitations à ces jeunes; on va corriger ce qu’il y a à corriger. C’est le réalisme qui a manqué à mes joueurs sinon on aurait pu marquer au moins un but en première mi-temps. Pendant ce temps on avait tout le match et on pouvait scorer, mais cela n’a pas été le cas. Le bilan est négatif, néanmoins il y a des choses positives à mon niveau. Il y a eu de l’amélioration mais quelques erreurs de jeunesse ne nous ont pas aidés. On va essayer de les réparer », a affirmé le coach Ametokodo Messan à l’issue de la compétition.

À ce bilan déjà mêlé, si on ajoute le bilan mitigé de la première édition disputée en mai 2022 au Niger, le Togo reste sur une série de 6 défaites de rang en autant de matchs pour 9 buts encaissés contre un seul marqué.

  • Togo 0-1 Bénin
  • Togo 0-2 Côte d’Ivoire
  • Niger 1-0 Togo 
  • Togo 1-2 Bénin
  • Burkina Faso 1-0 Togo
  • Bénin 2-0 Togo

Un bilan qui fait réfléchir quand on sait que cette sélection a eu moult stages à Lomé pour se préparer pour cette compétition.

Au milieu de tous ce méli-mélo, le Togo a réussi tant bien que mal à révéler certains talents en deux participations à l’UFOA-B U20. Mais derrière plus rien. En terre ivoirienne, le milieu de terrain Agbeko Mawunyo garçon du match face au Bénin et Israël Fagla meilleur gardien du tournoi se sont révélés. Mais une fois encore, on se demande quelle gestion sera faite de ce groupe une fois rentrée à Lomé.

Face à cette situation, l’alerte forte d’une piste de solutions satisfaisantes est lancée aux premiers responsables du football togolais puisque ses jeunes sont la relève de demain. Il sied désormais à la faîtière du cuir rond de situer les responsabilités et surtout mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut ; c’est ce que les anglais appellent “the righ man at the right place”. Quant au staff technique, il est donc clair qu’il n’est pas à la hauteur.

ZD Cargo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici