ZD Cargo

Quelques minutes après l’ouverture du score des Kondona par l’intermédiaire de Ouattara Moutalabou, sur une action à la lisière de la surface de réparation, l’arbitre FIFA, Bernard Hensel, désigne le point de penalty, sauf que l’action était hors de la surface de réparation. Après une dizaine de minute de contestations des joueurs de l’ASKO et du public togolais, associées à l’hésitation le Seychellois Bernard Hensel fini par maintenir sa décision et a créé de la tension dans ce match.

En conférence de presse d’après match, le coach de l’ASKO, Abalo Dosseh est revenu sur cette décision du Seychellois et relaie la conversation entre l’arbitre et les joueurs.

« C’est dommage que l’arbitre accorde un penalty qui n’existe pas du tout. C’est regrettable, le même arbitre qui dit aux joueurs, excusez-moi, je me suis trompé. Un but à l’extérieur pour l’adversaire a beaucoup d’incidences sur le match retour », a annoncé Abalo Dosseh. 

De même le coach de l’équipe adverse, Karim Dalhoum (CS Sfaxien), présent en conférence de presse, a réitéré qu’il n’y avait pas de pénalité.

« Je confirme. Il n’a pas fait cela exprès, l’arbitre s’est trompé. Ce n’est pas un penalty. Après qu’il ait senti qu’il a fait une erreur, il a compensé. Il a fait une erreur et après, il a continué à faire des erreurs. Je suis un entraineur honnête, donc c’est ça », a-t-il reconnu.

Bernard Hensel Camille, est pourtant l’un des arbitres des grands rendez-vous du continent. Il est arbitre FIFA depuis 2011 et officie lors des matchs internationaux de football. Camille a notamment officié la Coupe d’Afrique des Nations 2013, 2015, 2017, 2019 et 2022. Le 29 octobre 2016, Camille a arbitré le match aller de la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF 2016 entre le MO Béjaïa et le Tout Puissant Mazembe (1-1).

ZD Cargo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici